MIIC Talk n°2 : Alexis Onestas

Le vendredi 24 novembre, nous recevions Alexis Onestas comme intervenant de notre deuxième MIIC Talk. Professeur d’économie numérique à la Sorbonne et à l’institut du numérique, Alexis est spécialisé dans la communication musicale et la culture urbaine. Ce jeune directeur de l’agence de communication « Omax6mum » était invité pour nous donner son avis sur comment faire vivre la culture en France. Son agence existe depuis maintenant 4-5 ans, et ils ont eût l’occasion de traiter des contrats avec de grands groupes et labels indépendants : Universal, Sony, Warner mais également beaucoup d’artistes renommés : Maître Gims, Admiral T, Kalash. Pour finir, ils ont aussi travaillé à l’international.

Le sujet de la rencontre posait la question de comment faire vivre la culture en France. Alexis s’est rendu compte qu’il le faisait indirectement. Il commence lorsqu’il est jeune en créant un petit magazine photocopié par Word qui rassemblait des interviews qu’il agrafera dans le quartier. Malgré son faible succès, il continuera 12 numéros qui le feront grimper en popularité. Il illustre le fait qu’aujourd’hui, notre génération est plongée dans les réseaux sociaux qui nous offrent l’avis d’un public parfois négatif, ce qui peut rapidement tuer un projet. D’après lui, il est important de ne pas abandonner un projet dès le premier échec.

« L’essence même de la culture, c’est quelque chose de paradoxal »

En France, pour faire vivre la culture, il faut prendre conscience que nous ne vendons pas quelque chose de normal. Il faut faire des rencontres et prendre son temps avant de penser à l’aspect financier. En effet, le côté humain compte beaucoup pour faire vivre et grandir la culture.

IMG_4490

Dans la communication musicale, le but est de dénicher des talents et de les promouvoir. L’aspect prospectif est très important : il faut bien prévoir et anticiper l’avenir car il peut y avoir des problèmes, il faut se mettre à jour naturellement. Pour lui, la révolution digitale a eu un grand impact dans le monde de la musique : le streaming, la promotion par les réseaux sociaux.

« Un partage de Nekfeu sur twitter faut mille fois mieux que des dizaines d’interviews dans des magazines »

Le domaine de la communication musicale peut parfois être compliqué, car on ne peut jamais savoir à l’avance si ça va marcher. Même avec une stratégie brillante, le produit peut « flopper ».

« Vivre cette culture la et vivre de cette culture là, ce sont deux choses de différentes. Ce n’est pas prévu, ça te tombe dessus »

Pour avoir du succès, il faut avoir des idées originales, pour lui, une simple publicité n’est plus vraiment utile de nos jours. Il nous donne l’exemple d’une campagne de communication originale qu’il a lancé avec son agence : faire croire que la copine d’un artiste à piraté son compte sur twitter et a publié des messages ce qui créent le buzz. Après avoir fait croire qu’elle supprime ses réseaux sociaux, il met en photo de profil la cover de son nouvel Album.

« C’est le genre d’opération qui remplace 3 mois d’attachés de presses qui envoient le clip à des médias »

C’est avec grand plaisir que nous avons échangé avec Alexis Onestas pour la deuxième édition du MIIC Talk, qui nous a exprimé son expérience et donné son opinion sur comment faire vivre la culture en France

 

Par Sofiane Zeghloul

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s