Une (pas si)désastreuse aventure du MIIC

Comme vous le savez tous, chers lecteurs, la nouvelle série de netflix Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire, basée sur les livres du même nom écrits par Lemony Snicket (aka Daniel Handler), est sortie vendredi 13 janvier 2017. Mais ceci n’est pas l’objet de cet article, du moins pas directement. Je vais vous parler de ce qu’il y avait au commencement…par un froid et lugubre dimanche de janvier…

L’avant-première des Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire

118325

Et oui, ce dimanche 8 janvier, le MIIC représenté par ma petite personne, était présent à cet événement ! Et là, vous êtes tous sceptiques et vous vous demandez qu’est-ce que je pouvais bien faire parmi tout ce people trié sur le volet : bloggeurs, youtubeurs, twittos, journalistes et autres célébrités… Et bien, vous avez bien raison de vous poser des questions ! Rétablissons la vérité ! Pour tout vous dire, une de mes amies a été invitée ( via une campagne de com extra de Netflix, je tiens à dire ) à assister à la projection du premier épisode de cette toute nouvelle série. Dans sa grande mansuétude (mansuétude signifie bonté, gentillesse, charité….), cette grande fan des Orphelins Baudelaire a fait de moi son +1 ! Marine, si tu lis ceci, shout out to you !

les-desastreuses-aventures-des-orphelins-baudelaireNous avons donc eu rendez-vous dimanche 8 janvier au site Richelieu de la Bibliothèque Nationale de France. Pour l’événement, qui coïncidait avec la réouverture de la bibliothèque au public après de longs travaux, Netflix a totalement transformé ce lieu en magnifique salle de cinéma.

Tout était fait pour plonger ou replonger les spectateurs dans l’univers de la série. Le temps d’une après-midi, la Salle Ovale s’est parée de rouge, du tapis aux projecteurs en passant par les sièges. Chaque invité recevait un petit tampon au poignet représentant l’œil devenu symbole de la série littéraire. Des cupcakes, également un clin d’œil aux livres et mettant à l’honneur Netflix, étaient distribués. Et dans les couloirs de ce majestueux bâtiment, le générique de la série résonnait.

richelieubnf_salle_ovale_david_paul_carr
Un fois tout le monde installé, les lumières se sont éteintes et Neil Patrick Harris, l’un des acteurs principaux de la série et qui en interprète aussi le générique (!) , est apparu à l’écran. Après un petit message d’introduction et surtout après nous avoir rappelé que nous ferions mieux DE NE PAS REGARDER CETTE SÉRIE ET QUE TOUT ÉTAIT VOUÉ A MAL FINIR, il laisse enfin sa place à l’épisode.

7786516452_les-desastreuses-aventures-des-orphelins-baudelaire-arrivent-sur-netflixAlors que dire de cet épisode ? Laissez-moi déjà rappeler l’histoire aux moins initiés d’entre vous. Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire c’est l’histoire de Violette, Klaus et Prunille Baudelaire qui, après l’incendie de leur maison et la mort de leurs parents, se retrouvent sous la tutelle du Comte Olaf, à qui ils seraient apparentés selon une généalogie des plus subjectives: il s’agit de leur parent le plus proche géographiquement. Mais le Comte Olaf, bien plus intéressé par leur héritage que leur bien-être, essaie par tous les moyens de s’emparer de leur fortune. Entre conspirations, sociétés secrètes et péripéties improbables, les livres, narrés par Lemony Snicket, suivent les aventures des trois enfants.

les-desastreuses-aventures-des-orphelins-baudelaire-1J’avais adoré les livres étant enfant et étais plus qu’impatiente de voir cette adaptation Netflix. Mais à la fin de ce premier épisode, j’étais un peu dubitative pour la suite de la série. Si la série réussit à nous embarquer grâce à une esthétique magnifique à la Pushing Daisies (malgré quelques incrustations sur fond vert douteuses), elle souffre pourtant d’une comparaison inévitable avec la première adaptation cinématographique, le film de Brad Silberling datant 2004. Là où le film parvient à rythmer les aventures des trois orphelins, le premier épisode de la série traine en longueur. L’absurde, un des éléments principaux des livres, devient rapidement répétitif. On craint que le format série ne soit pas le plus approprié pour raconter l’histoire de Violette, Klaus et Prunille. Mais, le reste de la série nous le dira. Notons tout de même les fabuleuses performances des acteurs principaux, et notamment celle de Neil Patrick Harris qui reprend avec brio le rôle du comte Olaf, autrefois interprété par Jim Carrey.

(By) Laurana MARIGNAN

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s