Data est en haut qui fait l’écolo

Data est en haut qui fait l'écolo

On en compte pas moins de 500 000, ils stockent toutes les données du web et sont responsables de 2% des émissions mondiales de CO2. Que peuvent bien être ces curieux dispositifs ? Avez-vous deviné ? Les fameux Data centers évidemment. Ces temples de la donnée sont déjà à l’origine de nombreuses polémiques environnementales, or leur nombre pourrait croître de 5 à 10% par an dans la prochaine décennie.

On entend déjà les critiques fuser et un terrible pessimisme fataliste nous submerger.

Mais que diriez-vous plutôt d’une grande bouffée d’optimisme ?

Envolé cet alarmisme stagnant et cette envie de faire l’autruche en entendant les mauvaises nouvelles ! C’est vrai, il y a du pain sur la planche, mais tout n’est pas perdu d’avance.

En effet, Big Data n’a pas dit son dernier mot et compte bien contrebalancer ces chiffres alarmants. Depuis quelques temps déjà, le Net est utilisé comme vecteur de la lutte pour la sauvegarde de la planète et récemment, ce mouvement semble s’être amplifié.

Voici donc quelques exemples d’innovations écologiques utilisant le Big Data.

Commençons par le United Nations Global Pulse, un programme lancé par les Nations Unies en collaboration avec la NASA. Ce dernier vise à dynamiser les recherches sur les applications du Big Data aux domaines de l’écologie et de l’action humanitaire. Son autre objectif est de sensibiliser les internautes sur le fait que ces applications sont bel et bien possibles.

http://www.unglobalpulse.org

Vient ensuite Surging Seas. Lancé en 2013, ce site propose aux internautes une carte interactive qui leur permet, grâce à différents niveaux de zoom, de visualiser l’impact de la montée des eaux à l’échelle de leur pays, de leur ville ou encore de leur pâté de maisons. Pour le moment, le site ne propose qu’une carte des côtes américaines, mais le résultat est tout de même frappant. En plus de prévenir le danger que courent certains citoyens américains et d’informer sur l’un des effets dévastateurs de la fonte des glaces, ce site propose aux internautes une « suggestion box » et les invite à participer directement à l’effort de planification.

http://sealevel.climatecentral.org

Existe aussi Global Forest Watch, qui vous convaincra de remiser votre pot de Nutella chéri au fin fond du placard ! Récompensé par le Big Data Climate Challenge 2014, ce site internet utilise lui aussi le Big Data pour sensibiliser l’utilisateur au problème de la déforestation, à l’aide d’un planisphère interactif. Cette carte offre une vision globale de la perte et du gain de capital forestier mondial. Global Forest Watch se charge également de dénoncer les principaux acteurs de ce phénomène (huile de palme, Soja, etc.) et permet à certaines grandes multinationales d’afficher leur engagement dans une exploitation responsable. Il est vrai que la question de l’instrumentalisation se pose, mais cet article n’a pas pour but de traiter de ce genre de dérives.

http://www.globalforestwatch.org

Non, Big Data n’a définitivement pas dit son dernier mot. Il a enfilé un manteau vert et est parti guerroyer pour la défense de la calotte glacière, la forêt amazonienne et la faune déjà bien trop décimée de notre planète. Rien n’est gagné, mais ces trois initiatives montrent qu’Internet peut nous permettre de faire de grandes choses. Réprouvons catégoriquement le pessimisme, le fatalisme, le déni et les phrases sentencieuses telles que « de toute façon on est cuits». Nos sociétés sont en manque d’optimisme et d’idées productives. Ensemble, utilisons les incommensurables capacités du Big Data pour verdir le monde ! Cependant restons ouverts à tous les points de vue ! Voici deux options de survie pour les fatalistes convaincus: construire un petit bunker dans leur jardin ou alors une grande embarcation en bois ! Après tout, même Russel Crowe s’y est mis… Mais la première option semble la meilleure.

Big data if often depicted as a massive source of CO2 emissions through its Data centres. However we would like to show you that , instead of being an issue, it could be one of the key solutions to fight against global warming. We are glad to present you with three eco-innovations that function with Big Data, which could possibly lead you to reconsider your position.

United Nation Global pulse (Big Data and the environment is not an unrealistic alliance)

http://www.unglobalpulse.org

Surging Seas (Have a look at the impact that the melting of the ice caps will have on your city)

http://sealevel.climatecentral.org

Global Forest Watch (Who are the actors of deforestation? Who is fighting against it?)

http://www.globalforestwatch.org

Our societies suffer from a real lack of positivism. Every month we read alarming surveys, but we notice few initiatives, few actions. With this small article, we wanted to put forward these ecological initiatives that guide us towards a brighter future.

Par Willy Lauth

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s