La déferlante K-Pop en France

kpop_life_magazine_n_12_1137On peut l’aimer, ne pas l’aimer : quels que soient nos goûts, il est difficile d’éviter la K-Pop, ou Pop coréenne. Diffusé en France depuis quelques années, ce phénomène venu de Corée du Sud rassemble des foules de jeunes se précipitant pour acheter dès sa sortie le dernier album de leur groupe favori, et qui clament haut et fort leur amour pour leurs idoles préférées. De plus en plus nombreux, ces amoureux de la musique sud-coréenne sont devenus les principaux acteurs de l’expansion de la culture sud-coréenne en Europe, et plus particulièrement en France.

Et pour cause, la K-Pop ne fait pas les choses de mains mortes. Stars au physique angélique, chansons entêtantes et aux thèmes efficaces, chorégraphies sophistiquées et simples, tout est fait pour impressionner et séduire le public. Les fans peuvent reproduire les looks de leurs favoris, mais aussi leurs chorégraphies, et pourquoi pas même s’essayer au coréen en chantant tant bien que mal les refrains de leurs titres préférés.

Cette tendance est tout à fait bénéfique pour la Corée du Sud qui par ce biais a réussi à exporter sa culture et son mode de vie, largement imité par les mordus de K-Pop : la musique coréenne est devenue ambassadrice du partage culturel franco-coréen, si bien que les restaurants et karaokés coréens pullulent dans la capitale, tout comme les boîtes de nuit ou autres soirées à thématique K-Pop.

L’engouement est tel que les journalistes français se sont attaqués à plusieurs reprises à ce phénomène, sentant peut-être leur propre culture menacée par l’ampleur de la chose.  Critiquant l’aspect robotisé et perfectionniste extrême de cette industrie musicale, leurs reportages souvent subjectifs oublient sans doute le travail et le talent qui se cachent derrière des artistes qu’ils surnomment « pantins ». Pour l’heure, la K-Pop bat son plein, et les concerts à guichet complet des groupes sud-coréens semblent bien le confirmer.

“K-Pop is the greatest soft power tool that enhances best the influence of the Korean Wave and Korean Culture. Thanks to the growing expansion of the K-Pop industry, Korea, which used to be an importing-culture country for a long time, has eventually become a culture-exporting nation.”

Par Quôc-Dung DANG

Photo crédit: Nautiljon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s