Craddle-to-Craddle : l’éco-vision de David Amar

222

David Amar est sorti diplômé de ses études de mode à Paris en 2002 pour s’essayer à la création de pièces sur-mesure, aux costumes de scène, de danse, ainsi qu’aux pièces d’exposition. Il s’est également occupé de la communication web d’Integral Vision et d’EPEA Paris. Puis, le voilà qui écrit un article à propos du Cradle-to-Cradle pour le deuxième numéro de WE DEMAIN. Son ambition de vouloir créer sa propre agence pour essayer d’entreprendre un réveil citoyen a attiré ma curiosité. Je suis alors partie à sa rencontre afin d’en savoir d’avantage sur le concept qu’il défend : celui de l’éco-innovation.

Il m’explique qu’il a été formé par Integral Vision, une équipe de partenaires experts en éco-innovation, écologie ou encore en communication d’entreprise qui souhaite trouver des solutions pour aider les entreprises à adapter leur stratégie de compétitivité à l’environnement qui les entoure. De cette façon, Integral Vision cherche aussi à protéger les générations futures. Suite à cette rencontre, David. A devient un adepte du « Cradle-to-Cradle » et de l’éco-bénéficience.

Le Cradle-to-Cradle se présente comme un outil pour l’éco-innovation. On peut donc le considérer comme un moyen plutôt qu’un but. Cette philosophie a été créée par un Allemand et un Américain en réponse à l’idéologie du « Cradle-to-Grave ». Cette dernière implique trois actions : take, make and waste. En effet, lorsque l’on prend des matières premières pour créer un produit, elles sont ensuite généralement jetées. Au contraire, la méthode du Cradle-to-Cradle cherche à créer un impact positif de la production qui serait bénéfique pour tous. Pour cela, le Cradle-to-Cradle envisage deux cycles : un biologique et un technologique. Il n’y a jamais de déchets et tous les matériaux doivent servir à nourrir d’autres organismes. En ce sens, le produit devient donc recyclable.

En 2011, inspiré de son projet précédent Fashion For The Future, David. A crée NOUS SOMMES LE FUTUR, une agence dont l’idée consistait à faire déplacer des professionnels afin de travailler de façon collective sur la question du futur de la mode. Cette expérience, David. A souhaite aujourd’hui la renouveler avec des consommateurs ou des étudiants. Il est par ailleurs très impliqué dans la C2C COMMUNITY (Cradle2Cradle) : une association qui encourage le C2C, soutient ses acteurs en France et cherche à en diffuser les messages.

Loin derrière les Pays-Bas qui enseignent déjà ce mode de production à l’école, il est vrai que nous avons encore des efforts à faire afin d’ancrer le C2C dans les mœurs françaises. Continuons le partage!

David Amar approaches fashion and life from an innovative point of view. He aims to convince companies, consumers and students of the benefits of a new production method: the Cradle-to-Cradle. This innovative approach inscribes itself in a process of circularity and respect towards the environment.

Par Line Aubertin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s