Le BIG data

hu

Photos, vidéos, sons, chiffres… Tous les jours, des millions d’informations sont échangées à travers le monde via internet. Cette possibilité de partager du contenu et de diffuser des données est devenue de plus en plus facile avec l’internet haut débit, les réseaux sociaux ou encore les capteurs électroniques. Tout ces informations qui circulent et s’échangent, c’est ce que les spécialistes de la technologie appellent le « Big Data. »

Terme utilisé pour la première fois en 2008 par l’entreprise Gartner (spécialisée en conseil et avancées techniques aux États-Unis), le « Big Data » est un ensemble mouvant de données hétérogènes produites en temps réel à partir d’une multitude de sources publiques ou privées, locales ou mondiales. La vraie question est de savoir à quoi et surtout à qui servent réellement toutes ces données ?

Les messages postés sur Facebook, les formulaires d’adhésions sur internet et les millions d’octets transférés par les smartphones sont de véritables mines d’or pour les entreprises. Elles investissent ainsi souvent dans l’analyse de ces données afin de cibler plus facilement leurs clientèles. On comprend un peu mieux comment des sites comme Amazon, Ebay ou encore Google peuvent afficher comme par magie des articles que nous avons parcouru quelques heures avant.

Dans d’autres cas, le filtrage de ces données peut être utile dans la vie quotidienne : elles permettent aux individus de prévoir les embouteillages grâce au système de géolocalisation, de mesurer la température ou même de diriger les éoliennes en fonction du vent.

Bien que ce business estimé à 28 milliards de dollars (22 milliards d’euros) soit très lucratif, il fragilise la protection des données et la notion de vie privée. En effet, après chaque passage sur un site, l’internaute laisse une trace. Quand ce ne sont pas ses informations personnelles (âge, profession, adresse), c’est sa localisation qui est enregistrée. Tout ceci n’augmenterait-il pas le risque de fraude ? On peut se demander par exemple ce qui va garantir la protection de ses données bancaires lors d’un achat. De plus, les publicités ciblées engendrent une forme de surveillance constante sur les internautes.

Les entreprises justifient l’utilisation des données par leur envie de mieux répondre aux besoins des consommateurs. En somme, c’est un nouveau marché qui est en train de naître ; et qui n’est pas prêt de s’arrêter. D’ici 2020, selon les estimations, ce seront plus de 10 400 milliards de gigaoctets de données qui seront déversés chaque mois sur internet.

An unprecedented magnitude of information and content is shared everyday online through social networks, open data, and new electronic devices. Big Data is a response to this massive influx of information ; marketing companies use it to easily target customers to promote their products. While Big Data generates a very lucrative business (reaching 28 billion dollars) it also provokes controversy around user privacy rights.

 
par Charles Dengpheng
Source photo : http://www.greenbookblog.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s