PROJET : ACTION ! (partie 2/3)

Etés de la Danse
Résumé des épisodes précédents : Deux mois après le début de mission de fundraising pour le festival des Étés de la Danse, l’argumentaire est fin prêt. L’agence Klein-Labernède est à l’affût, la chasse aux entreprises est officiellement ouverte.

Épisode 4 : Envoyé spécial – Marks&Sponsors

Brainstorming : Où trouver le maximum de marques en un minimum de temps ? Élémentaire ! Ce sera direction le Monoprix de l’avenue de France. De Justin Bridou à Dom Pérignon, toutes deux armées de nos bloc-notes, nous écumons les rayons sous l’œil quelque peu inquiet du vigile. Tout y passe, ou presque. On décide tout de même d’écarter Manix, Pampers et autre Lotus pour le moment : pas sûr que l’équipe des Étés y voit un choix judicieux de partenaires. Car il s’agit aussi de ne pas entacher l’image du festival. S’ensuivent donc les premiers tris et un classement par thématiques : beauté du corps, nutrition, convivialité ou luxe ; il nous faut trouver le bon angle d’approche qui saura attirer l’attention des entreprises. Une fois la liste établie, on se lance à la recherche des contacts des directeurs de com/responsables du mécénat de chaque entreprise. Le travail est fastidieux et demande patience et acharnement, mais les résultats sont là : 80 contacts en une semaine.

Épisode 5 : Complément d’enquête – 100% Mail

Réunion pour présenter notre avancement. Lu et approuvé ! Au passage, nous prenons note de quelques conseils quant à la démarche téléphonique qui devra suivre ; mais surtout, on récolte un petit carnet d’adresses sympathique. C’est la présidente de l’association qui nous transmet gentiment quelques uns de ses précieux contacts : Dior, Pierre Cardin, Estée Lauder… Et voilà, on y est : session d’envois dans les bureaux très privés de Klein Corporation. Repas mexicain et musique yéyé (c’est toute une technique de garder le rythme), nous débutons un marathon de 40 mails à rédiger. Chaperonnées à distance par le directeur de com du festival, nous écrivons donc un message personnalisé à chaque entreprise dont nous avons trouvé le contact. You’ve got an email. C’est l’heure du premier retour ! Nestlé. Bon, ce sera non pour cette fois-ci mais son message reste néanmoins stimulant. Au moins, le directeur a pris la peine de lire notre dossier et ses retours sur la qualité du projet sont plus que positifs. Let’s keep moving!

Épisode 6 : Un appel presque parfait

Petite réticence pour le premier appel. Vont-ils nous prendre au sérieux ? Petite mise en jambes avant de s’attaquer aux plus gros calibres, Elise tente une première approche avec Air Liquide. On sort de nos rôles d’étudiantes pour prendre un ton plus professionnel. Résultat : ça marche. Des réponses toujours cordiales et des échanges sympathiques. Au tour de Danone, c’est Jeanne qui s’y colle. Extrait de conversation :

« Oui bonjour, madame Klein du festival des Étés de la Danse, je vous appelle suite à l’e-mail que je vous ai envoyé il y a quelques jours. Avez-vous eu le temps de vous pencher sur notre proposition de collaboration créative ?

– Oui, oui. Alors c’est un projet qui a de l’envergure, bravo. Malheureusement ça ne rentrera pas dans le programme mécénat de l’entreprise. Vous savez, nous, on fait juste dans les enfants et le football. (…) »

Ou l’importance d’être préparé à enchainer avec perspicacité quelque soit la réponse.

Fin de journée, l’heure du bilan. Ces premiers appels rendent notre travail moins monotone et beaucoup plus concret. En parallèle des e-mails que nous continuons à envoyer ou à relancer, c’est vraiment plaisant d’entendre enfin des personnes de vive voix.

Épisode 7 : CSI – Les experts : Paname City

Back dans les locaux de Klein Corporation : nous avons déjà de nombreux retours. Bien qu’ils ne donnent pas suite à notre proposition, ils restent tout de même encourageants. Rebelote pour les appels ; l’équipe est à présent parfaitement rodée. Sans plus d’appréhension, nous nous emparons tour à tour du combiné et les coups de fil s’enchaînent. Entrée : toasts de foie gras. Histoire de goûter un peu au luxe et de se mettre dans le bain avant de contacter Prada (l’immersion totale, on aime). Malgré le peu de réponses aujourd’hui (apparemment, pour certains, le mot vacances existe encore), la persévérance paie. C’est donc avec de nouvelles adresses mails et d’autres numéros de téléphone que nous repartons : la prochaine fois, nous serons à même de nous adresser directement aux bons interlocuteurs. Ne passez par la case standard téléphonique, ne perdez pas 15 minutes.

…Dans l’attente d’une réponse de votre part…

En route pour la prochaine réunion. Affaire à suivre !

Par Elise Labernède et Jeanne Klein
Source de l’image : Jeanne Klein

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s